poké bowl

Lunch : les pokés bowl pour manger plus sainement

C’est à Hawaï que le poke bowl (prononcé pokaï bowl) puise son origine. Il n’y a aucun rapport avec les pokéballs qui servent à capturer les pokémons, d’où l’importance de bien prononcer pour éviter la confusion. Le poke bowl hawaïen est élaboré à base de thon rouge cru que l’on marine généreusement dans une sauce soja.

On l’accompagne de tranches d’avocats et de mangues, un peu de riz, des algues, du gingembre et quelques noix. Le plat est servi dans un bol, ce qui a d’ailleurs donné naissance à son appellation. Mais plusieurs enseignent proposent des déclinaisons de la poké bowl avec des légumes frais et du poisson cru comme du saumon par exemple.

Si le Paris Texas à Paris et le Koa Lua à Montréal ont opté pour ce concept, c’est parce que les consommateurs apprécient énormément le côté sain et détox du poke bowl. C’est par ailleurs un plat énergétique. Le poisson cru qui est donc la base de la recette est une excellente source d’oméga 3. Le gingembre est prisé pour ses vertus antiseptiques. Le riz possède des pouvoirs rassasiants qui évitent les coups de pompe. C’est sans oublier les fruits et légumes qui s’adaptent volontiers à une nutrition détox.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *