viande porcine

Les points négatifs de la viande de porc

Si la viande de porc est à la fois gourmande et riche en nutriments, il existe quelques aspects négatifs à sa consommation. Découvrez-les pour pour tirer profit de cette viande sans risques.

Les matières grasses

Certains morceaux contiennent un taux élevé de cholestérol et de graisse saturée. C’est mauvais pour la santé, sachant que ces graisses peuvent obstruer les artères. Cependant, vous réduisez les risques si vous consommez du porc avec modération. De plus, il existe des morceaux maigres que vous pouvez parfaitement privilégier pour une alimentation plus saine. Misez par exemple sur les côtelettes et le filet mignon. Du côté des produits de charcuterie, préférez le jambon cuit ainsi que le bacon sans couenne.

A défaut de trouver des morceaux visiblement maigres, vous pouvez retirer le gras au moment de la préparation. Rappelez-vous toutefois qu’une alimentation équilibrée ne fait pas forcément l’impasse sur la graisse. Il faut simplement l’intégrer dans les bonnes proportions.

La transmission des maladies

Des études ont révélé que la consommation de porc présente des risques de contracter certaines maladies. C’est le cas de la grippe A H1N1. Néanmoins, cette maladie ne se contracte pas au contact, c’est-à-dire à la préparation de la viande.

Les porcs sont également porteurs de virus et bactéries qui nuisent à l’être humain. On peut déjà évoquer le ténia du porc, le NiV (virus Nipah) et le virus de Menangle. Manger de la viande porcine régulièrement et/ou en grande quantité augmente aussi les risques de contracter le SDRP ou syndrome dysgénésique et respiratoire porcin, sans oublier d’hépatite E.

Différents organes peuvent ainsi être affectés et infectés selon la maladie.

L’importance du temps de cuisson

La cuisson fait partie des inconvénients puisqu’elle est assez contraignante. En effet, la viande porcine ne doit pas être consommée crue ou peu cuite. Autrement, il est possible de contracter la trichinellose ou trichinose, une forme de parasitose qui s’attaque au tube digestif.

Une longue cuisson à au moins 71°C permet d’écarter le danger car il faut absolument tuer les parasites potentiellement présentes dans l’épaisseur de la viande.
Il est également possible de prévenir ce risque en congelant préalablement la viande porcine à -15°C. Une conservation au froid pendant 20 jours avant la cuisson est efficace pour exterminer les parasites.

Consommer du porc n’est pas déconseillé. Cependant, il convient de prendre les bonnes précautions en termes d’hygiène et de préparation/cuisson pour garantir une consommation sans risque. Privilégiez également les viandes issues d’élevage bio.